Graphisme Outils de startup

8 termes à connaître en photographie

1848081-la-photo-la-plus-chere-du-monde
Louise Simon
Écrit par Louise Simon
La focale 

La distance focale est l’écart entre le centre optique (le milieu de l’objectif) et le capteur (situé sur le boitier). Pour vous donner un exemple concret : c’est la distance entre une loupe et une feuille de papier.

Cette valeur s’exprime en mm. Plus le chiffre de la focale est petit, plus l’angle de vision est large et inversement, plus le chiffre de la focale est grand, plus l’angle de vision sera petit (on verra loin comme avec un télescope).

Focales

La profondeur de champ (zone de netteté)

La profondeur de champ est la distance entre le premier et le dernier plan net d’une photo. Une faible profondeur de champ correspond à une zone de netteté petite. En portrait par exemple, si la zone de netteté va du nez à l’oeil, la profondeur de champ est courte. Si cela va du nez jusqu’aux oreilles, la profondeur de champ est plus grande.

Celle-ci se règle grâce à l’ouverture du diaphragme de votre appareil.

Info-Profondeur-de-champ

Le diaphragme

744471-qu-est-ce-que-le-diaphragmeC’est un mécanisme permettant de régler la profondeur de champ (zone de netteté) de votre appareil en laissant plus ou moins entrer la lumière à travers l’objectif. Plus le diaphragme est ouvert, plus la profondeur de champ est courte. C’est comme lorsque l’on plisse les yeux pour regarder au loin.

À f/1.4 la zone de netteté est plus courte qu’à f/16.

Les ISO

Les ISO c’est l’unité de mesure de la sensibilité à la lumière de votre capteur numérique. Cela permet au photographe de s’adapter à différentes situations de lumière.

Lorsque vous prenez des photos en plein jour, vous allez utiliser une valeur ISO comprise entre 100 et 400 ISO. Le capteur est alors moins sensible, ce qui veut dire qu’il lui faut plus de lumière pour créer une image (il faudra aussi jouer avec l’ouverture du diaphragme pour laisser passer plus de lumière mais attention à ne pas perdre en netteté).

Mais pour des photos en intérieur mal éclairé, en concert, vous allez être obligé d’utiliser une sensibilité de 800 ISO et au-delà. Votre capteur est donc plus sensible à la lumière, en contrepartie, vous allez voir apparaître du bruit sur vos images.

L’autofocus

Fonction qui permet de faire la mise au point automatique.

Le capteur

Un capteur est ce qui remplace la pellicule aujourd’hui. C’est grâce à ce support que vous pouvez enregistrer et voir vos photos sur un support informatique.

L’obturateurcapteur

Mécanisme qui permet de laisser entre la lumière sur le capteur pendant une période donnée. Elle s’exprime en vitesse d’obturation, sous la forme 1/2s, 1/60s, 1/125s, 1/1250s… On peut aussi parler de temps de pose.

La vitesse d’obturation joue un rôle important dans l’exposition d’une photo ou encore au niveau de sa netteté. En pose lente, au 1/5s par exemple, on verra le mouvement du sujet  (flou de bougé). C’est ainsi que vous pourrez faire des photos de voitures sur les autoroutes avec l’impression que les phares font des faisceaux de lumière infinis. En pose longue (1/2s) on figera ce même mouvement.

L’obturateur

Le RAW

Le format de fichier RAW (traduit fichier brut en français) contient toutes les données EXIF :

– La date et l’heure à laquelle la photo a été prise.

– Les paramètres de prise de vue (vitesse, diaphragme, sensibilité ISO, mémorisation d’exposition, etc.)

– La géolocalisation de l’image (pour les appareils équipés de la fonction GPS).

– L’identification du type de boitier et d’objectif (y compris les numéros de séries)

– Les informations relatives aux droits d’auteur et au copyright (si vous avez enregistré votre nom dans votre appareil)

On peut considérer le fichier RAW comme l’équivalent du négatif argentique et donc ne peut pas être exploité sans modification (via Photoshop, Lightroom…). Quand le fichier Raw est ouvert dans le logiciel de retouche, tous ces réglages peuvent être utilisés tels quels ou être modifiés à votre gré, comme si vous repreniez la photo avec d’autres réglages.

Il est utilisé pour optimiser les images et avoir plus de possibilités de traitement qu’avec le JPG ou le TIFF. C’est donc un fichier assez lourd. Tous les appareils n’ont pas cette fonction, si c’est le cas vous aurez un seul format : JPEG.

Résumé
Date

À propos de l'auteur

Louise Simon

Louise Simon

Graphiste et Illustratrice, diplômée de l'école Brassart Tours.

Recevez nos astuces de croissance pour les startups

x