Content Marketing

6 bons réflexes pour une newsletter efficace

newsletter efficace
Lucile
Écrit par Lucile

Combien de newsletter recevez-vous par jour dans votre boîte mail ? Combien en archivez-vous automatiquement sans même avoir pris connaissance de leur objet ? Combien en lisez-vous réellement ?

Chacun d’entre nous en est témoin, nos boîtes mails sont surchargées de newsletters, comment alors sortir du lot et s’assurer que votre newsletter fasse son chemin jusqu’à votre client ?

Voici 6 règles essentielles à suivre pour ravir les boîtes mail de vos clients :

  • Rester concis et simple: attention aux textes trop longs qui vont ennuyer le lecteur et le décourager avant même d’avoir commencé la lecture. Le texte doit être simple et sous formes de phrases courtes. Essayez dans la mesure du possible à vous limiter à une page. Il est préférable de recevoir fréquemment une newsletter courte qu’un pavé une fois par trimestre. Pour un bon exemple de newsletter simple et efficace, voici la quotidienne Time To Sign Off.
  • Aérer le design: avant même de penser aux textes, il faut que la newsletter soit agréable à regarder et qu’elle donne envie d’être lue. Utilisez des blocs et mettez en évidence les informations principales pour guider le regard de vos clients vers ces informations dès l’ouverture du mail.

Un exemple à ne pas suivre :

Newsletter-moche

Un exemple à suivre :

  newsletter-jolie

  • Faire entrer vos lecteurs dans le récit: utiliser les techniques classiques du storytelling – mettre vos informations en contexte, interpeller directement vos clients sur le ton de la conversation, user avec parcimonie de l’anecdote,… – vous permettra de faire entrer vos clients dans l’histoire, le quotidien de votre startup, et de les impliquer plus personnellement dans votre message. Pour un bon exemple de storytelling, je vous conseille la newsletter Artips.

artips

  • Utiliser des images: pour souffler dans la lecture et illustrer vos propos. C’est aussi un bon moyen d’identifier visuellement votre newsletter et de lui donner de l’originalité. Attention tout de même, les images doivent rester secondaires car elles ne s’affichent pas automatiquement selon les boîtes mails. Elles ne doivent donc pas être essentielles à la compréhension du message que vous souhaitez faire passer. Pour chacune des images incluses, insérez un alt-text adapté, c’est le texte qui apparaîtra à la place de vos visuels quand ceux-ci ne s’affichent pas automatiquement.
  • Identifier les Call-To-Action: soyons réalistes, si vous prenez la peine d’envoyer une newsletter à vos clients, c’est bien que vous attendez une action de leur part. Chaque CTA doit donc expliciter clairement quelle action vous attendez de leur part : Commandez, téléchargez, vous inscrire, rejoignez-nous, etc… Prenez la peine de tester les différents messages pour étudier leur impact sur votre base de clients. En termes de design, ils doivent être visibles, identifiables sans être trop agressifs, trop imposés à vos clients. Pour un bon exemple d’utilisation des CTA, vous pouvez jeter un coup d’oeil à Merci Alfred.

Merci ALfred

  • Penser aux différents supports de lecture: comment votre newsletter apparaîtra sur un mobile ? Et sur une tablette ? Assurez-vous de la responsivité de votre mail pour démultiplier vos chances de succès. La plupart des logiciels d’emailing vous permettent de vérifier cela très simplement : Mailchimp, Email On Acid et Sarbacane par exemple, offrent tous les trois cette possibilité.

La newsletter est un des moyens les plus efficaces et direct de communiquer avec vos clients. Avec ses quelques règles et votre univers unique, vous vous assurez qu’elle sera ouverte et lue !

À propos de l'auteur

Lucile

Lucile

Responsable des contenus chez Prêt à Pousser

Recevez nos astuces de croissance pour les startups

x